jeudi 3 janvier 2013

L' Honneur

© Coline Termash   L' Honneur     Il était petit, carré et près de la mer. Sa situation éloignée m’obligeait à sortir de la chambre tôt dans l'après-midi. Je devais traverser la ligne de chemin de fer qui longeait pendant quelques kilomètres la côte. La mer est souvent retournée à cet endroit ; aussi fallait-il disparaître sous un tissu huilé pour échapper aux embruns. Je pouvais l'apercevoir du belvédère et rien,  à cet instant de l’arrêt,  ne me laissait supposer que son obscurité apparente marquerait... [Lire la suite]
Posté par Coline Termash à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 4 novembre 2012

Les Groseilles

 © Coline Termash     Les groseilles J’ai toujours aimé les groseilles le creux du coude avec son rouge baiser -elle se mariec’est moi avalant  devant la nef les sombres sanguinaires cassis je suis jeune et noire et m’affale à quatre heuredans la courbe des moussesla roue au clair  cliquetant  dans l’air illuminé des blés illuminant les calices d’un beau soleil d’aoûtaux jardins  il y aura des taches sur les habitsqui ne pourront plus resservir les mères s’agaceront  j’ai toujours aimé... [Lire la suite]
Posté par Coline Termash à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 27 avril 2012

La discipline

________________________________________________________________________     ________________________________________________________________________   ce trou n’est pas le mienvotre ronde autour du Jeu je l’ignore mon trou est ce creux-paroleposte et relais des chevaux sans tristesse dans le vide du calice amer  l’enfonce jusqu’aux étoilescet iris sans rhizomesous l’encre et son soleil en secousseles ruses et les détours pour les pailles et les poutresla multiplication des ordres de départvers le côté des... [Lire la suite]
Posté par Coline Termash à 16:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 25 février 2012

≡ zôon politikon ≡

      Frères !Les portes de l'avant claquent sur l'arrière et pendant sans cesse  « C'est un coup du Dictator ! »  ce que dit un des mille soldats les Pleutre-Rois aux cubicules - miroirs avec Hertz et ses tirs de fond sans la forme du fond je déçois le poil affecté à présenter Bench et ses points je marque      des trous que les chassés cendrés ont creusésils surgissent larges comme des focs     tout en bout de rien en acier-trempe cultivateurs de bimbeloteries et... [Lire la suite]
vendredi 2 décembre 2011

Lichen plan

  © Coline Termash                                                                             Lichen plan  Sans l’indocile sous le cirrus,la perpétuité en plus,je ferai collusion.C’est un mensonge : la maison à son cou,l’orfèvre des... [Lire la suite]
Posté par Coline Termash à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 18 juin 2011

Les Plateaux

                                                                                 Les Plateaux Je n'ai plus d'yeux.Ce trou dans mon tronc,... [Lire la suite]

dimanche 12 juin 2011

Le singe et le clair

      24, 2 (Dox.435). Le sommeil correspond à un refroidissement modéré de la chaleur du sang, la mort au refroidissement complet. Empédocle d'Agrigente     La nuit, c'est ma mort qui me préoccupe. Elle passe sans m'attendre. Je reste à la poursuivre par soins et écoute, en tirant les fils.Je compte les livres sur la table de chevet. Le jour, je me porte mieux entre le bus et l'agence. Je marche. Le vendeur de fruit et l'ingénieur chimiste se croisent au portail pour la 110ième fois de l'année. C'est... [Lire la suite]
Posté par Coline Termash à 16:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 11 avril 2011

Le Seuil des Traînes

      Le Seuil des Traînes                  ILe soleil, celui-là, fait un bateaupiqué sur les crêtes.Oh ! Les abeilles ! Les insectes du Haut.Dans l’encre des feuilles : ma lecture,se lit la dentelle d’or de mes tantes,  la paille, à l’enversmon chapeau, à l’envers sur la surface des fossiles ophta quifont les bonbons d’anniversaires !Le soleil est au bout de mon enfance.entre debout je traverse l’instant. ... [Lire la suite]
Posté par Coline Termash à 15:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 25 août 2010

DIKTAT MANEGE

DIKTAT MANÈGEI : ta voix je lui dis de te taire.A tarir--- nous sommes cellulaires--- et nos rondeurs sont tatouées. Las, nous sommes à côté et sans côte.Nos bassins et nos hanches sont entre deux, pris sur le large col-marin de ton cou sans trappe,avec la marée saline de ta voix, tambour qui poursuit le sable sismique et écorcé de notre Histoire. Las, nous sommes à plat face à tes effetsface à l’étoile des broches de ta voix insensée, absents à notre absence,  absents à notre présence joyeuse et bigarrée . A plat---... [Lire la suite]
Posté par Coline Termash à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 16 juillet 2010

Les Mites © Coline Termash

Les Mites La conséquence royale ne sera pas déduite de la somme finaleI Or, fard ébène,l'actrice.                        (la pièce se décale dans le temps pour cause d’explication) La chevelure abeillée, elle dit.Elle est seule, en fruit de gorge, géante parmi les tissus géants,    éclats rouges dans l'ombre parallèle à son masque. II Sa réplique longue  où il est question de midi solaire de délaissement et de broderie de laisse enfantine... [Lire la suite]
Posté par Coline Termash à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,